Fédération Départementale de Pêche 37

Les poissons

Des plans d’eau aux rivières, des petits cours d’eau à truites aux grands cours d’eau à brochets, on peut trouver près de 50 espèces de poissons en Indre et Loire.

Certains d’entre eux présentent des spécificités :

  • des poissons dits "grands" poissons migrateurs qui ont une phase de leur cycle biologique en mer
  • de nouvelles espèces arrivent en Indre-et-Loire
  • les espèces nuisibles
  • les espèces protégées au niveau national
  • les espèces rares

 Les poissons migrateurs

Le Mulet (Liza ramada)

Il s’agit d’une espèce qui colonise uniquement les grands axes, à savoir, la Loire, la Creuse, la Vienne le Cher aval et l’Indre aval. Ces dernières années, l’espèce est présente dans des proportions très importantes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mulet_(poisson)

Le Saumon atlantique (Salmo salar)

Le Saumon traverse la Région Centre et emprunte principalement 2 axes : l’axe Loire/Allier d’une part et l’axe Vienne/Creuse/Gartempe d’autre part. Ces dernières années, 500 à 1000 Saumons empruntent l’axe Loire/Allier pour aller se reproduire dans le haut Allier et seuls quelques individus arrivent sur le bassin de la Gartempe pour s’y reproduire. L’espèce ne se reproduit pas en Région Centre. L’accès aux zones de reproduction est encore limité par la présence de barrages sur le haut bassin de l’Allier et sur l’axe Creuse/Gartempe.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Saumon_atlantique

La Truite de mer (Salmo trutta trutta)

La truite de mer traverse la Région Centre et emprunte principalement 2 axes : l’axe Loire Allier d’une part et l’axe Vienne/Creuse/Gartempe et Gartempe/Anglin d’autre part. Ces dernières années, quelques individus empruntent l’axe Loire/Allier pour aller se reproduire dans le haut Allier. Il en est de même sur le bassin de la Creuse.

L’espèce a des potentialités de reproduction en Région Centre notamment sur l’axe Creuse/Gartempe/Anglin mais aucune reproduction effective n’a été mise en évidence. L’accès aux zones de reproduction les plus amont est encore limité par la présence de barrages que ce soit sur le haut bassin de l’Allier ou sur l’axe Creuse/Gartempe/Anglin.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Salmo_trutta

La Lamproie marine (Petromyzon marinus)

Il s’agit d’une espèce qui colonise uniquement les grands axes, à savoir, la Loire, l’Allier, la Creuse, la Vienne et dans une moindre mesure le Cher-37-. Les effectifs peuvent atteindre plusieurs milliers d’individus notamment sur l’axe Vienne et Creuse mais les variations interannuelles sont extrêmement importantes. L’espèce se reproduit sur la Vienne et la Creuse, mais l’accès aux zones de reproduction est encore limité par la présence de barrages sur ces axes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lamproie_marine
http://www.migradour.com/fiches/especes/lamproie.html

La Lamproie de rivière (Lampetra fluviatilis)

Il s’agit d’une espèce qui colonise uniquement les grands axes, à savoir, la Loire, l’Allier, la Creuse, la Vienne (pour le Cher, le bassin est potentiellement colonisable mais nous n’avons pas de donnée sur sa présence). Les effectifs sont extrêmement faibles. On note quelques individus seulement comptabilisés sur la Vienne et la Creuse chaque année. Sur la Loire, sa présence est à priori encore plus faible plus on remonte l’axe. L’espèce se reproduit probablement sur la Vienne et la Creuse, mais l’accès aux zones de reproduction est encore limité par la présence de barrages sur ces axes.

http://valleedelantenne.n2000.fr/lamproie_fluviatile

L’Anguille européenne (Anguilla anguilla)

Il s’agit d’une espèce qui colonise principalement les grands axes et plus particulièrement, la Loire, la Creuse, la Vienne qui sont facilement colonisables par l’espèce ; mais essentiellement sur la partie basse des bassins. D’autres sous affluents de la Loire (Cisse, Indre, Claise, …) ont également un bon potentiel d’accueil pour l’espèce mais leur accès est très limité par la présence d’ouvrages.

Les effectifs ont diminué significativement depuis une vingtaine d’années. Cette diminution est encore plus marquées sur les cours d’eau influencés par des ouvrages et plus on s’éloigne de l’axe Loire. La diminution des stocks d’anguilles a amené l’Europe à imposer aux états membres un plan de Gestion anguilles.

http://www.anguille-loire.com/scripts/site/04_page.php?cont_id=1&cont_appli_id=2&page_id=18&menu_id=18
http://www.sage-sartheamont.org/continuite-ecologique-anguille-espece-prioritaire_56_fr.html

La Grande alose (Alosa alosa)

Si les deux espèces d’aloses (Grande alose et Alose feinte) sont présentes en Région Centre, il est difficile d’estimer la proportion de chacune sur les différents bassins. La Grande alose est une espèce qui colonise uniquement les grands axes, à savoir, la Loire, l’Allier, la Creuse, la Vienne et dans une moindre mesure le Cher -37, voire 41-.

Les effectifs peuvent atteindre plusieurs milliers d’individus notamment sur l’axe Vienne et Creuse mais les variations interannuelles sont extrêmement importantes. L’espèce se reproduit sur la Vienne et la Creuse, mais l’accès aux zones de reproduction est encore limité par la présence de barrages sur ces axes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grande_alose
http://www.centre.ecologie.gouv.fr/Fiches_habitats/Grande_alose_alose_feinte.pdf

L’Alose feinte (Alosa fallax)

Si les deux espèces d’aloses (Grande alose et Alose feinte) sont présentes en Région Centre, il est difficile d’estimer la proportion de chacune sur les différents bassins.

L’Alose feinte est une espèce qui colonise uniquement les grands axes, à savoir, la Loire, la Creuse, la Vienne et dans une moindre mesure le Cher. Elle se situe en limite d’aire de répartition et son abondance est probablement plus réduite plus on remonte sur l’axe Loire.

Les effectifs peuvent atteindre plusieurs milliers d’individus notamment sur l’axe Vienne et Creuse mais les variations interannuelles sont extrêmement importantes. L’espèce se reproduit sur la Vienne et la Creuse, mais l’accès aux zones de reproduction est encore limité par la présence de barrages sur ces axes.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Alose_feinte
http://inpn.mnhn.fr/docs/cahab/fiches/1103.pdf 

De nouvelles espèces

Le Pseudorasbora (Pseudorasbora parva)

Cette espèce est de plus en plus répandue dans le département. D’abord présente sur les grands axes du département (Vienne/Loire, Cher), on retrouve cette espèce sur l’aval des affluents de ces grands cours d’eau.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Pseudorasbora_parva

Le silure (Silurus glanis)

Espèce en pleine expansion qui colonise tous les grands cours d’eau du département.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Silure_glane

L’Aspe (Aspius aspius)

Espèce qui depuis 2009 est signalée par de nombreux pêcheurs notamment sur la Vienne et Loire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Aspe_(poisson)

Le crapet de roche (Ambloplites rupestris)

Ce poisson a été capturé par un pêcheur sur la Loire au cours de l’été 2012.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crapet_de_roche 

Les espèces nuisibles

Il s'agit d'espèces susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques et notamment d'impacter d'autres espèces aquatiques

Le poisson chat (Ictalurus melas)

http://www.sepanso.org/reserves/invasives/poissonchat.php

La perche soleil (Lepomis gibbosus)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crapet-soleil

Ces espèces sont susceptibles de provoquer des déséquilibres biologiques. Ces poissons ne peuvent pas être remis à l'eau, introduits ou transportés vivants. 

Les espèces protégées

L’Arrêté du 8/12/88 fixe la liste des poissons protégés sur l’ensemble du territoire national. Ceci implique notamment la protection des œufs et des habitats de reproduction.

Les espèces concernées dans le département sont :

  • Les poissons migrateurs (saumon atlantique, truite de mer, lamproie fluviatile, lamproie marine, grande alose, alose feinte) décrits dans la page poissons migrateurs.

La lamproie de planer (Lampetra planeri)

http://www.parc-vosges-nord.fr/html/telechargement/natura2000/La_lamproie_de_planer.pdf
http://fr.wikipedia.org/wiki/Lamproie_de_Planer

L’Ide mélanote (Leuciscus idus)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Ide_m%C3%A9lanote

La Vandoise (Leuciscus leuciscus)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Vandoise

La Bouvière (Rhodeus sericeus)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bouvi%C3%A8re

La Loche de rivière (Cobitis taenia)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loche_de_rivi%C3%A8re

Le brochet (esox lucius)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Grand_brochet

La truite fario (Salmo trutta fario)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Salmo_trutta 

Les espèces rares

La lote (Lota lota)

Le dernier signalement a été fait en 2003/2004 par un pêcheur aux engins sur l’Indre

http://fr.wikipedia.org/wiki/Lotte_%28poisson%29

La loche de rivière (Cobitis taenia)

Il s’agit d’une espèce présente sur l’Indre, le Vieux Cher, le Filet et quelques rares autres cours d’eau

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loche_de_rivi%C3%A8re

L’épinoche ( Gasterosteus aculeatus)

L’espèce est présente sur la Bédoire et sur le Filet à notre connaissance

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gasterosteus_aculeatus

Contact

Fédération de pêche d’Indre & Loire
Tel: 02 47 05 33 77 - Fax: 02 47 61 69 42
178 ter rue du Pas Notre Dame
37100 TOURS - France
fedepeche37(at)fedepeche37.fr

Horaires d'ouvertures

Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi :
de 8h15 à 12h15, puis de 13h à 16h45
Vendredi de 8h15 à 12h.